3 – TRAITEMENT DES EAUX USEES SUR SITE

BANNIERE phyto

EAUX GRISES / EAUX NOIRES:

 Afin de bien appréhender les techniques de traitement des eaux, il faut bien distinguer les eaux grises des eaux noires.

  • Les eaux grises (ou eaux usées) sont issues de l’évier de la cuisine, des lavabos et douches de salle de bains, du lave-linge et du lave-vaisselle.
  • Les eaux noires (ou eaux vannes) sont quant à elles issues des toilettes, une fois la chasse d’eau tirée.

Afin de mieux respecter l’environnement, il est très important de ne pas mélanger ces deux types d’eaux usées. Car les mélanger crée ainsi un plus grand volume d’eaux noires et donc un plus grand problème à traiter.

TRAITEMENT DES EAUX GRISES:

Une fois l’eau des éviers, lavabos et douches utilisée (eau grise), elle est dirigée vers une grande jardinière située dans la serre de la maison.
Ce circuit passant au travers du substrat de la jardinière permettra à l’eau de nourrir les plantes. Les plantes, en retour, contribuent à la filtration et l’oxygénation de cette eau grise.

 SCHEMA  EAU 02 WOM

Les particules d’aliments issus de l’évier et les savons font de l’eau grise une eau riche en nutriments. Les plantes qui baignent en permanence dans cette eau produite au quotidien, poussent vite créant une petite jungle dans la maison. Bénéficiant de la lumière et la température confortable de la serre ainsi que d’un arrosage permanent, les plantes peuvent produire fruits et légumes toute l’année.
Les habitants économisent non seulement l’eau, mais également du temps puisque l’arrosage se fait par le simple fait de se brosser les dents.

C’est une deuxième utilisation de l’eau.

Il s’agit en fait d’un système de phytoépuration sous serre.

Beaucoup semblent préoccupés par l’action des savons et produits d’entretien dans la jardinière. Il faut se rappeler que la plupart de ces produits sont destinés à être en contact avec la peau et ne sont donc pas agressifs (de plus en plus d’efforts sont faits dans ce sens (ph neutre, huile essentielle, lipides, nutriments, etc.)). Il faudra toutefois privilégier les produits les plus naturels possibles et notamment exclure la soude.

La MAD est concue de manière à permettre à l’usager de choisir le fonctionnement du réseau d’eau usée de la maison. A tout moment (usage de produits chimiques, entretien ou réparation quelconque) il est possible en actionnant une vanne de retrouver un réseau classique (fosse toute eaux). Mais en temps normal, l’eaux savonneuse d’une douche sera purifiée comme elle devrait l’être partout, naturellement, par l’action des plantes et des sols.

 

Plus la maison compte de personnes, plus la serre est grande, et plus la quantité de nourriture produite est importante.

 Les 4 phénomènes permettant la filtration des eaux grises:

FILTRATION:
L’eau grise est filtrée à travers un milieu composé de graviers et de racines de plantes. En complément, la jardinière est équipée d’un filtre dégraisseur en début de circuit, et d’un filtre de sphaigne en fin, régulant aussi les odeurs.

OXYGÉNATION:
De par leur nature, les plantes qui absorbent l’eau rejettent de l’oxygène dans le substrat (milieu gravier/eau). Le mouvement de l’eau du à l’absorption par les racines, contribue à éliminer l’azote présent dans l’eau grise. L’élimination de l’azote a un effet purifiant sur l’eau.

TRANSPIRATION:
C’est le processus d’absorption de l’eau par les plantes. Il est causé par l’évaporation de l’eau par les feuilles (humidifiant ainsi l’environnement). Ce processus utilise un grand volume d’eau grise.

ACTION BACTÉRIENNE:
Avec la pousse des plantes, des bactéries «s’installent» dans les cavités des graviers. Ces bactéries hétérotrophes agissent contre les bactéries présentes dans l’eau grise. Ce phénomène présent dans la nature a pour résultat la purification de l’eau.

Toutes ces actions ont pour effet d’absorber et de nettoyer les eaux grises. Le faible volume d’eau qui s’évacue en fin de jardinière est propre et peut être redonnée au milieu naturel.

 

TRAITEMENT DES EAUX NOIRES

S’il est possible d’opter pour des toilettes écologiques, nous pensons que l’usager de la maison ne devrait pas nécessairement subir les désagréments liées à l’usage de toilettes sèches, ou autre dispositif équivalent (wc solaires, cabane au fond du jardin).

Ainsi, après une première utilisation dans l’évier ou la douche, d’une deuxième pour l’arrosage des plantes, l’eau grise – maintenant filtrée et propre – est redirigée, grâce à une pompe, vers la chasse d’eau des toilettes.
L’usager tire la chasse normalement sans souci de l’eau consommée, puisque cette eau est celle de la douche de la veille.

C’est une troisième utilisation de l’eau.

SCHEMA  EAU 04 wc

Les eaux noires ainsi créées se s’ajouttent pas à la quantité d’eaux grises, puisqu’elles en sont elles-même issues. Une fois la chasse d’eau tirée, les eaux noires sont dirigées hors de la maison vers une fosse septique de dimension réduite (car ne recevant pas les eaux grises en plus).

Une fois les liquides et solides séparés dans la fosse, les eaux noires viennent s’épandre dans un bac planté et étanche installé dans le jardin. Cette eau , très riche en «engrais naturels» (nutriments) permet d’y planter arbre, plantes et de créer l’aménagement paysager du jardin sans arrosage supplémentaire.

C’est la quatrième utilisation de l’eau.
SCHEMA EAU 05 eau noire

Les eaux usées sont totalement contenues sur le site permettant à la maison de ne pas dépendre des réseaux d’assainissement.